Exploitation minière 4.0 : travailleurs connectés et évolution industrielle

Exploitation minière 4.0 : les travailleurs connectés et la transformation numérique de l’industrie minière

L’exploitation minière, une activité de longue date avec un fort profil traditionnel, a connu les plus grands changements de son histoire au cours des 100 dernières années, en particulier en matière d’efficacité et de sécurité.

Cette transformation a culminé ces dernières années lorsque les technologies associées à l’industrie 4.0 ont commencé à être mises en œuvre dans le secteur.

L’automatisation, l’intelligence artificielle et l’utilisation de drones ne sont que quelques exemples des progrès réalisés dans le cadre de l’initiative Mining 4.0, qui vise à mettre en place des opérations durables, sûres et productives.

L’industrie minière et la transformation numérique

Dans ce contexte, les technologies d’automatisation, de numérisation, de connectivité et d’analyse des données joueront un rôle fondamental dans le nouveau modèle.

Toute la technologie impliquée dans les nouveaux processus de numérisation, y compris l’exploration et la recherche, la distribution dynamique des machines, la topographie minière, l’utilisation de commandes téléopérées, l’automatisation des processus, les études de big data, etc. sont utilisées pour une activité qui était inimaginable il y a quelques années.

Cette transformation numérique est obligatoire pour le secteur minier afin de maintenir la sécurité des travailleurs au plus haut niveau et de rétablir les marges de productivité. Malgré un énorme effort d’automatisation, l’industrie minière dépend encore fortement des compétences et des qualifications des travailleurs de terrain et de première ligne.

La transformation numérique n’est pas une évidence pour les travailleurs de la mine. Alors que la direction attend davantage de données du terrain, les travailleurs y voient une perte de temps et d’efficacité.

Pour être efficace et réussir sa transformation numérique, l’industrie minière doit résoudre ce paradoxe : obtenir plus de données des personnes sur le terrain.

Le rôle de l’expérience vocale dans l’exploitation minière

Compte tenu des contraintes des travailleurs de l’industrie minière, des solutions alternatives sont nécessaires pour aider les travailleurs dans leurs interactions numériques. Les solutions d’assistance vocale telles que Spix de SPIX industry sont de bons candidats :

  • La plupart des tâches sont complexes et certaines ont un niveau de criticité élevé,
  • Ils reposent sur la collecte d’un grand nombre de données très précises sur le terrain, qu’il s’agisse de l’extraction continue, du traitement et du transport des minéraux,
  • Les travailleurs sont occupés, ils ont les mains pleines et consacrent trop de temps à des tâches sans valeur ajoutée telles que la collecte de données sur le terrain.

Le rôle d’un assistant vocal intelligent comme Spix pour un opérateur de terrain dans l’industrie minière est :

  • être en mesure de retrouver rapidement et précisément des informations détaillées sur les actifs,
  • pouvoir effectuer des recherches simples dans les ordres de travail, l’historique et les inventaires afin de dépanner et d’entretenir les équipements sur le site,
  • créer et mettre à jour des ordres de travail en temps réel pour la maintenance
  • suivre des listes de contrôle de routine spécifiques à l’inspection, au contrôle de la qualité, à la consignation de matériel ou à la gestion des stocks

A titre d’exemple, l’agent conversationnel Spix intègre une brique NLU (Natural language Understanding) permettant à un opérateur de terrain de demander des informations à son système informatique.

Pour les opérations de transport, il peut s’agir d’informations sur les heures d’arrivée des camions, les temps d’attente, le nombre de véhicules en route, les types de chargement, etc.

L’ensemble constitue un véritable système d’aide à la décision pour les superviseurs, renforcé par davantage de données provenant du terrain.

Spix s’intègre de manière transparente à tous les systèmes ERP, CMMS, QMS, WMS et FSM utilisés dans l’industrie minière.


Quelle est la solution de l’industrie SPIX ?

Pour la première fois, Spix répond à cette situation et fournit aux contrôleurs de qualité en environnement difficile un moyen opérationnel d’interagir avec leurs outils numériques. L’utilisation d’un assistant vocal intégré, hors ligne et robuste les aide à résoudre leur équation !

Spix réunit deux types de technologies vocales complémentaires :

  • Technologie de reconnaissance vocale robuste capable de traduire la voix en texte dans les environnements industriels avec les meilleures performances possibles, même dans des conditions bruyantes,
  • Les technologies d’assistance vocale intelligente, également appelées agents conversationnels, permettent de gérer un dialogue entre le contrôleur qualité et son outil numérique afin de l’aider à atteindre ses objectifs.

L’assistant vocal Spix est entièrement intégré, fonctionne hors ligne et s’interface avec les logiciels MES et FSM déjà utilisés par les mineurs. Cela permet aux opérateurs de bénéficier de la puissance de la voix dans leurs outils de reporting, compatibles avec leurs conditions de travail.

Avec Spix, plus besoin d’enlever les gants, le casque de protection pour générer un rapport de contrôle qualité. Spix peut être utilisé sans aucun retour visuel, le smartphone peut être dans la poche. Cela permet au travailleur d’être en sécurité et de se concentrer sur ses tâches et son environnement.

L’idée derrière cette innovation perturbatrice consiste à changer radicalement l’expérience utilisateur des travailleurs de l’industrie minière, en les aidant à utiliser leurs outils numériques.


Contacts presse
André JOLY – Directeur général
Téléphone. : +33 (0)6 25 17 27 94
Courriel : andre.joly@spix-industry.com

Entité légale
Site web : spix-industry.com
Linkedin : linkedin.com/company/spix-industry
Simsoft3D SAS – 1244 rue l’Occitane – 31670 Labège (France)
« SPIX, « SPIX industry » et « Voice Experience » sont des marques déposées de Simsoft3D SAS.